De plus en plus de pays se dotent d’une réglementation contraignante. Près de 170 ont ratifié la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées. La Chine a institué une politique de quotas, en imposant entre 1,4 et 1,8 % de personnes handicapées dans les effectifs, En Inde, les sociétés doivent mettre en place un plan d’action.
En France, 2,7 millions de personnes en âge de travailler sont handicapées, soit 6,6 % des 15-64 ans. Environ un tiers de ces personnes ont un emploi.
Certains groupes ont établi des partenariats avec l’association Handicap International et, après avoir mis en place une politique inclusive dans les pays de l’OCDE, l’étendent aux pays émergents.
Ainsi, Michelin accueille en France 7,1 % de personnes handicapées. Depuis une dizaine d’années, deux de ses usines brésiliennes recrutent des personnes sourdes ou malentendantes. Des développements en Inde sont en cours, sachant que le pays compte 70 millions de personnes handicapées, dont 37 % seulement ont accès à un emploi.
Renault a fait le choix de coordonner les actions ponctuelles en faveur des handicapés dans une quinzaine de pays, dont le Maroc et l’Algérie. A noter : en Turquie, suite à une évolution de la réglementation, une grande usine Renault s’est fortement mobilisée et, en trois ans, a renforcé l’inclusion des personnes handicapées.

Achevé de rédiger le 20/05/2019